Vous vous souvenez de ma première #mailleheroïne , celle de Coco Chanel pour le projet participatif de Rose etpuisc'esttout! Et bien j'ai récidivé avec une héroïne totalement différente mais très proche de mes univers ; outre le DIY sous toutes ses formes que je pratique désormais quotidiennement, je suis aussi une sportive assidue et notamment une runneuse par tous les temps! Alors j'ai eu l'idée de crocheter une poupée à l'effigie d'une sportive et j'ai choisi Kathrine Switzer!

1b152efe-84e4-43a3-a796-c3819f08a714

f457c545a9ded88f18ecee47145a72c0De nos jours, on court quand on en a envie et si une femme doit toujours être prudente, nous avons néanmoins la chance de pouvoir faire nos sorties, de participer à des courses officielles , de faire des semi-marathons, des marathons, des trails, du triathlon, mais savez-vous qu'il y a une époque où les femmes n'avaient pas le droit de participer à des courses sur route, et plus encore avec des hommes! Et il a fallu des femmes comme Kathrine Switzer pour se battre et tenir tête aux organisateurs de course pour que toutes les femmes puissent faire leur sport comme les hommes. Force, courage, ténacité, endurance, voilà des mots qui me parlent et voilà une femme, une héroïne qui mérite qu'on la mette en lumière. Vous ne la connaissiez pas, voici une petite rétrospective de sa vie et surtout de ce qui a permis de la faire connaitre: 

Née en 1947, Kathrine Virginia Switzer étudie le journalisme à l’université de Syracuse, où elle s'entraîne au cross-country avec les hommes car aucune équipe féminine n'existe2. Ayant entendu parler de Roberta Gibb (en), qui a parcouru le marathon de Boston en 1966 en 3 heures 21 minutes et 25 secondes mais sans être inscrite, Kathrine Switzer demande à son entraîneur Arnie Briggs de la laisser courir avec lui le même marathon. Il refuse d'abord, à cause des préjugés de cette époque qui estimaient que les femmes n'auraient pas assez d'endurance pour courir, que cela pourrait faire tomber leur utérus ou les masculiniserait3. Il lui annonce tout de même qu'il l'aiderait dans sa démarche si elle se montre capable de courir cette distance à l'entraînement et si l'inscription d'une femme n'est pas interdite par le règlement3.

Comme elle parcourt davantage que la distance d'un marathon à l'entraînement et que le règlement du marathon de Boston n'interdit pas explicitement aux femmes de participer, Kathrine Switzer parvient donc à convaincre Arnie Briggs de soutenir son inscription. Lors de son enregistrement officiel, elle préfère utiliser les initiales de ses prénoms, « K. V. » (Kathrine Virginia), qu'elle emploie déjà pour signer les articles qu'elle écrit pour le journal de l'université, notamment pour rendre hommage à J. D. Salinger et E. E. Cummings2,3.

Elle a 20 ans. Le 19 avril 1967, jour de la course, elle porte le dossard 261. Elle est encouragée par les autres participants. Malgré son apparence et le fait qu'elle porte du maquillage, du rouge à lèvres et un serre-tête en plus de son short et d'un survêtement, elle n'est pas empêchée de prendre le départ aux côtés de son entraîneur Arnie Briggs et son compagnon Tom Miller, athlète de lancer de marteau. Au sixième kilomètre, elle est remarquée par le véhicule des journalistes et des organisateurs. L'un des organisateurs officiels, Will Cloney, ne parvient pas à l'arrêter, tandis qu'un autre, Jock Semple (en), tente de l'extraire de la course en la retenant et en essayant de lui arracher son dossard, en lui criant « Tirez-vous de ma course et donnez-moi ces numéros ! »N 1,2,3,4. Elle est défendue par Arnie Briggs, qui demande à Semple de la laisser courir, puis par Tom Miller, qui pousse Semple vers le bas-côté d'un violent coup d'épaule, ce qui permet à Switzer de poursuivre son parcours. Elle achève la course avec un temps d'environ 4 heures et 20 minutes, soit une heure de plus que le temps effectué l'année précédente par Roberta Gibb, qui n'était pas enregistrée. Les photos de cet incident font les gros titres dans le monde entier2,5,6.

À la suite de sa course, Kathrine Switzer est disqualifiée de celle-ci et suspendue par l'AAU (la fédération américaine d'athlétisme), qui interdit aux femmes les courses sur route3,2. Switzer milite pour que l'association d'athlétisme de Boston permette aux femmes de participer au marathon et pour qu'un marathon féminin figure au programme des Jeux olympiques. Finalement, le marathon de Boston est officiellement ouvert aux femmes en 1972 (où Switzer termine à la seconde place chez les femmes), et le premier marathon féminin olympique a lieu en 19842. Depuis 1967, elle travaille pour augmenter le nombre d'opportunités pour les femmes de courir, en différents endroits du monde.

Switzer remporte la victoire féminine au marathon de New York en 19742, avec un temps de 3 heures 7 minutes et 29 secondes (le 59e temps au total). Son meilleur temps personnel pour un marathon est de 2 heures 51 minutes 37 secondes, réalisé à Boston en 1975. Le 17 avril 2017, à 70 ans — 50 ans après sa première participation —, elle court pour la neuvième fois le marathon de Boston, avec le même numéro de dossard qu'en 1967, et achève sa course en 4 heures 44 minutes et 31 secondes. C'est son 40e marathon4,1. Le 22 avril 2018, elle participe au marathon de Londres7, qu'elle termine en 4 heures 44 minutes et 49 secondes.

20190420_16284320190420_16293720190420_16290820190420_163137

 

Cette poupée #maillehéroïne, je l'ai entièrement articulé, des pieds a la tête en passant par les bras, pour pouvoir lui donner cette impression de course et elle porte fièrement son numéro 261 de dossard.  

20190413_214421

Comme pour la précédente poupée, si le tuto de la poupée est gracieusement offert par Rose pour ce projet solidaire, c'est à chaque participante de chercher et imaginer et créer la tenue de sa poupée; certes, ce n'est pas forcément évident, mais on essaie, on fait défait et refait avant de trouver le bon tempo pour ce petit challenge; et si vraiment vous ne vous sentez pas l'âme d'une crocheteuse aventurière, vous pouvez crocheter la poupée et l'envoyer à une bonne ame qui crochètera pour vous la tenue; un véritable réseau d'entraide s'est mis en place autour de ce projet, il suffit de s'inscrire sur la page des mailles héroïnes .

e9b3dea5-9ade-4bbd-98a9-b57057d64a35

 

Si je te dis que sur IG, la vraie Kathrine Switzer a liké ma publication!👍😊😜20190420_162711et un petit article de Rose sur son IG: https://www.instagram.com/p/Bw0-pJSlAYP/  💕😘👍🏃‍♀️🏃‍♀️

Savez-vous que toutes les  poupées seront présentées à Paris au salon Création&Savoir-faire  du 27 Novembre au 1er Décembre 2019: https://www.instagram.com/p/BvwF3yXlXT3/  

et que Phildar s'associe au projet ( phildar_officiel vs offre 20% sur le Phil Mérinos ) https://www.facebook.com/search/top/?q=phildar&epa=SEARCH_BOX  

d4c98382-e65f-4703-96f1-af5e0eb70b43

 

Ma Kathrine est partie pour de nouvelles aventures vers sa nouvelle maman Rose; un grand merci, Rose, pour cet extraordinaire projet auquel tu m'as associé très rapidement et qui m'a permis de me surpasser et progresser encore plus en crochet!